Laine cardée, laine peignée : quelle différence ?

Aujourd’hui, l’industrie lainière produit principalement deux types de fils à tricoter : le fil cardé (woolen spun) et le fil peigné (worsted spun). Tout dépend des préférences du filateur, du matériel de filage disponible, des caractéristiques des races de mouton ou de l’effet recherché.

 

Tous les fils de laine sont d’abord cardés

 

Après la tonte, le triage et le lavage de la laine, le cardage permet d’aligner les fibres et de brosser la laine pour obtenir une nappe aérée et des fibres prêtes à filer. Elle peut ensuite être directement filée : on parle alors de fil de laine cardée. C’est au moment du cardage que peuvent également être ajoutées d’autres fibres, comme le mohair, le mérinos ou différents coloris de laine.

 

Les avantages du cardage

 

Le fil de laine cardée est plus gonflant et chaud que la laine peignée. Son aspect est “poilu” et parfois irrégulier. Son principal avantage est économique : en filant de la laine simplement cardée, on économise une étape sur la chaîne de transformation. Les produits en laine cardée sont donc plus accessibles. Pour la plupart des draps de laine, pour les manteaux et les vestes, et des couvertures, le filage de laine cardée est suffisant et améliore les capacités thermiques du vêtement.

Les pulls tricotés à base de laine cardée sont plus dru et plus rustiques que les pulls à base de laine peignée. Lorsque l’on dit que “la laine ça gratte”, on parle très certainement de pulls à base de fil de laine cardée. La raison est simple : le cardage n’élimine pas les fibres courtes (qui piquent) et les petits restes de végétaux “accrochés à la toison”, petite mémoire bucolique des pâturages provençaux.

La laine peignée reste donc un produit de luxe, destiné aux maillots de corps ou aux vêtements des grandes maisons de mode. C’est une matière plus onéreuse.

 

Le peignage : une étape supplémentaire

 

Le peignage est donc un cycle de traitement de la laine qui intervient après le cardage. Il nécessite des fibres longues et fines. La laine est peignée en plusieurs étapes. Elle traverse une série de peignes de plus en plus fins qui éliminent les fibres courtes, qui peuvent représenter jusqu’à 10% de la laine cardée,  et la débarrassent de toutes les impuretés de type végétal (herbes sèches, etc.).

À l’issue du peignage, les fibres sont alignées, parallèles et lisses sous forme d’un ruban de fibres prêt à être filé.

 

Les avantages du peignage

 

Le peignage permet d’obtenir un fil plus doux, très régulier, et lisse. Outre un aspect plus lustré des tricots de laine peignée, la laine peignée bouloche également moins vite que la laine cardée, car les fibres les plus courtes ont été éliminées.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire